Nouvelle-Calédonie: 800 hectares brûlés, des habitations menacées

De violents incendies ont ravagé quelque 800 hectares sur la commune du Mont-Dore en Nouvelle-Calédonie où plusieurs dizaines d'habitations sont menacées, a indiqué vendredi la sécurité civile.

"Le feu le plus difficile se situe dans une zone péri-urbanisée, il y a 30 noeuds de vent et pas une goutte de pluie depuis 5 mois", a déclaré Olivier Ciry, chargé de communication à la direction de la sécurité civile.

» Lire aussi - Incendies, inondations, tempêtes : le coût des catastrophes naturelles explose

Ce sinistre, qui se situe au sud de la commune du Mont-Dore, dans la banlieue de Nouméa, a déjà ravagé plus de 350 hectares de végétation tandis qu'une quarantaine d'habitants, dont des pensionnaires d'une maison de retraite, ont dû être évacués hier, vers un centre d'accueil ouvert par la mairie. Une exploitation agricole a été détruite.

"Actuellement, c'est un lotissement de plusieurs dizaines de maisons qui est menacé après que le feu a traversé la route", a également déclaré Olivier Ciry. Un autre incendie toujours en cours au Mont-Dore a par ailleurs dévasté 450 hectares de végétation et menace de s'étendre à une plaine aux enjeux écologiques importants.

Tous les moyens de secours des quatre communes de l'agglomération de Nouméa sont mobilisés. Deux hélicoptères bombardiers d'eau, 42 sapeurs-pompiers et 12 engins d'extinction sont à pied d'oeuvre.

Selon la sécurité civile, il s'agit d'un incendie d'origine humaine dont le caractère accidentel ou criminel reste à déterminer. "Quand on n'allume pas de feu, il n'y en a pas. Je ne sais pas quand les gens comprendront ça", a déploré Olivier Ciry, précisant que durant la dernière saison administrative des feux (sept-dec) 13.000 hectares étaient partis en fumée.

LIRE AUSSI : 

» À quoi sert l'état de catastrophe naturelle pour les sinistrés? 

» Ouragans, inondations, sécheresse... Le monde à l'épreuve du réchauffement climatique

  • vendredi 12 janvier 2018 à 05:56
Lire la suite sur Le figaro - fash actu